La Brigade Golani israélienne bat en retraite à Gaza

The Cradle, 22 décembre 2023. La Treizième chaîne israélienne a rapporté le 21 décembre que la brigade d’élite Golani de l’armée s’est retirée de Gaza après 60 jours de combats pour « réorganiser ses rangs » après avoir subi des pertes sans précédent au cours des premières semaines de combat dans la bande de Gaza.

La nouvelle intervient quelques jours après qu’il a été rapporté que l’unité d’infanterie d’élite avait subi des pertes importantes lors de l’assaut terrestre contre Gaza.

Le général israélien à la retraite Moshe Kaplinsky a déclaré cette semaine que la brigade Golani avait perdu 88 soldats depuis le 7 octobre. Selon le général à la retraite, 72 personnes ont été tuées le premier jour de la guerre, soit un quart de l’ensemble de la brigade.

Fin octobre, Israël a élargi les incursions limitées qu’il menait à Gaza à une attaque terrestre à grande échelle. Depuis, les troupes israéliennes tombent quotidiennement dans des embuscades sanglantes tendues par la résistance de Gaza.

Le retrait de la Brigade Golani est intervenu un jour après que l’armée israélienne a affirmé dans un communiqué avoir obtenu un « contrôle opérationnel » sur le quartier de Shujaiya, au nord de Gaza. Alors que la guerre terrestre se concentre désormais sur le sud de Gaza, les combats continuent de faire rage dans le nord de la bande de Gaza – bien que l’armée ait précédemment affirmé avoir porté un coup important à la présence du Hamas dans cette zone.

Selon Palestine Chronicle, Israël a annoncé le contrôle de Shujaiya « pour atténuer le choc de la nouvelle selon laquelle sa force combattante la plus élitiste avait été essentiellement vaincue, la forçant à une retraite anticipée ».

Le quartier de Shujaiya, au nord de Gaza, est l’endroit où l’armée israélienne a fait face à la résistance la plus acharnée depuis le début de la guerre au sol.

Des images diffusées le 21 décembre montrent le moment exact où une force de soldats d’élite de la Brigade Golani a été attaquée à Shujaiya. On entend des cris au moment où les troupes se précipitent pour soigner un soldat blessé, dont la caméra Go-Pro a enregistré l’incident.

 

Les forces israéliennes sont quotidiennement confrontées à de telles embuscades, comme en témoignent les déclarations et les vidéos diffusées par les Brigades Qassam du Hamas via leur canal médiatique.

Sept membres de la brigade Golani ont été éliminés lors d’une seule embuscade à Shujaiya le 12 décembre.

Parmi les morts figuraient le colonel Itzhak Ben Basat, chef de l’équipe du commandant de la brigade Golani, et Tomer Grinberg, commandant du 13e bataillon de la brigade Golani.

Grindberg avait été filmé début décembre promettant au peuple israélien « une victoire éclatante » à Gaza.

Les pertes israéliennes signalées ne représentent qu’une fraction du nombre réel de soldats morts et blessés, car les données hospitalières récemment citées par les médias hébreux indiquent que les pertes parmi les soldats sont sous-estimées de moitié.

Article original en anglais sur The Cradle / Traduction MR